Spakonufell and Thordis



Islande, Janvier 2019. Skagaströnd. J’arrive dans ce village de pêcheur de 500 âmes, pour y passer, initialement, 5 mois. Le village, situé dans le nord-ouest du pays, borde l’océan arctique et tient en son sommet la montagne Spakonufell. La légende, qui remonte au 10ème siècle, dit que la prophétesse du village prénommée Þórdís, aurait caché, avant sa mort, un coffre dans la montagne. Celui-ci garderait un trésor que seule une femme non baptisée et non mariée serait capable d’ouvrir. Jusqu’à présent, personne ne l’a découvert. Je n’avais jamais entendu parlé de cette légende avant. Je n’avais d’ailleurs, jamais entendu parlé de cette montagne, tout simplement. Je me demande toujours ce qui est caché dans ce coffre…Tous les matins, je me lève et retrouve la vue de la montagne. Tous les jours, elle est différente, subtilement différente. Cette montagne est devenue ma montagne. Ici, je suis face à moi-même , face à la nature qui m’entoure. Elle change, comme moi, et détermine mon humeur du jour, la couleur de mon âme. Les courbes de ses contours, ses aspérités…Comme les traces de ma féminité, de mon corps de femme, qui se transforme, au gré du temps, en devenant mère…Peut-être est-ce cela le trésor de Þórdís?


Iceland, January 2019. Skagaströnd. I arrive in this fishing village of 500 souls, to spend there, initially 5 months. The village, located in the north-west of the country, borders the Arctic Ocean and stands on top of Mount Spakonufell. Legend has it that in the 10th century, the Prophet Þórdís would have hidden a chest in the Mountain, filled with a treasure, that only a woman, not baptized and not godly would be able to open. So far, it has not been discovered. I had not heard of this before I arrived. I had never heard of this mountain, quite simply. I’m always wondering what is hid in the chest.Every morning, I wake up and find her. Everyday, She’s different, soflty different. This Mountain became My Mountain. Here, I am in front of me, facing the nature that surrounds me. She is changeable, like me, and determines my mood of the day, the colour of my soul. The curves of its contours, its asperities … As much trace of my feminity, my woman’s body, which is transformed, has transformed into becoming a mother. Maybe this is the Þórdís’s treasure?



Copyright © 2017 agathecorniquet.com – Tous droits réservés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s